Histoire de la ville

Histoire de Pfaffenhoffen

Le bourg de PFAFFENHOFFEN s'est développé autour d'un croisement de deux chemins celtiques, l'un longeant la Moder d'est en ouest, l'autre reliant Brumath à la région de Niederbronn.


Dès le VIIe - IXe siècle, l'abbaye bénédictine de Wissembourg possédait d'importante propriétés en Alsace, au Palatinat et en Lorraine.
Le nom de Pfaffenhoffen est composé de deux particules: "Pfaff" et "hoffen". En langue germanique ancienne, Pfaff désignait un ecclésiastique, un clerc, hoffen se traduit par cour, ferme. Pfaffenhoffen était donc une cour domaniale d'un couvent, d'une abbaye. Un acte de donation de cette vénérable institution, cite, en l'an 773, pour la première fois, le domaine de "Matra Villa" comprenant, sans doute, les villages jumeaux Pfaffenhoffen et Niedermodern. Par la suite, les moines de Wissembourg y fondèrent l'église Saints Pierre et Paul.


En 1017, "Paphenhoven" est mentionné, en tant que "Bien d'Empire" (Reichslehen) dans un acte de l'empereur Henri II. En 1334, Louis III de Lichtenberg possédait la moitié de Pfaffenhoffen et de Niedermodern, conjointement avec les sires d'Ochenstein, qui dès 1293, avaient été investis de leur part par le roi Adolphe de Nassau, au titre de fief de la noblesse impériale.

gravure1633

Pfaffenhoffen est passé définitivement aux seigneurs de Lichtenberg en 1454, aux Comtes de Hanau-Lichtenberg en 1480 et aux Hesse-Darmstadt de 1736, jusqu'à la Révolution Française. Pfaffenhoffen était un chef-lieu de bailliage du Comté comprenant neuf villages des environs. L'église Saint Pierre et Paul fondée par les moines de Wissembourg dès le VIIII ou IXe siècle était devenue un archiprètre et l'église-mère de six communes environnantes. En 1545, la Réforme fut introduite dans le Comté de Hanau-Lichtenberg. Sur ordre de Louis XIV, l'église Saints Pierre-et-Paul, déclarée simultanée le 28 juillet 1685. Elle accueillit les deux cultes jusqu'à l'inauguration de la nouvelle église protestante, le 6 septembre 1885. La population de Pfaffenhoffen a été éprouvée par tous les malheurs et les destructions causés par les guerres, sévissant dans la région, du XIVe au XVIIIe , siècle: Guerre de Cent Ans, des Paysans, des Religions.

Pfaffenhoffen a été particulièrement éprouvé par la Guerre de Trente Ans, une bataille décisive ayant eu lieu sur les hauteurs au sud du bourg. Les Guerres de la Succession d'Espagne et les Guerres de la Révolution apportèrent également leurs lots de souffrances à la population.

westertor

Depuis le XVIe - XVIIIe siècle, Pfaffenhoffen est un centre commercial important de la région. Les marchés hebdomadaires et les foires trimestrielles attirèrent toujours une foule d'acheteurs et de marchands. Le commerce du cuir, de drap, de poterie était florissant. Au milieu du XVIIe siècle, Pfaffenhoffen était le siège de la confrérie des bergers de près de 200 communes de la Basse Alsace et détenait ainsi le monopole du commerce de la laine. Les paysans, venus d'une trentaine de villages des environs y proposaient leurs grains, leur beurre et d'autres produits de la ferme. De nombreux artisans, restaurateurs, brasseurs profitèrent de cette activité et contribuèrent à la renommée du bourg.

BLASON GRD5cm

Les armoiries de Pfaffenhoffen, deux clés croisées sur fond bleu, celle de droite en or, celle de gauche en argent. Ce sont les clés de Saint Pierre et Saint Paul, les deux patrons de l'église.

Imprimer E-mail